BIOGRAPHIE

Franck bailleul Bio3Franck Bailleul est né le 12 septembre 1964 à Abbeville (Somme).

Clément Bailleul, son père, est un homme fantasque, romantique et passionné d’Art à tel point que parcourir mille kilomètres pour admirer un Brueghel l’Ancien ne lui a jamais fait peur ; sa mère une institutrice férue de littérature et de biographies historiques.

 

 

._Copie1

 

Copie1

Dès l’âge de 8 ans, aux côtés de son père, Franck développe une prédilection pour la peinture flamande et hollandaise du 16ème et 17ème siècle.

Il est séduit par ces ciels du « nord », légers ou lourds, en mouvement permanents, qui occupent les 2/3 de la toile.

 

Copie2

 

Il apprend jusqu’à l’âge de 20 ans à les reproduire, en  copiant inlassablement  ses maîtres – Ruysdael, Hobbema, Van Goyen, Pijnacker , Vermeer…

C’est à cet âge, au cours d’une de ses nombreuses visites au musée du Louvre, que Franck tombe en admiration devant  « Souvenirs de Mortefontaine » de  Camille Corot.

 

Corot_Mortefontaine

 

 

« J’ai alors compris que Corot n’est pas un paysagiste, mais un poète des couleurs, une âme dans une suspension arcadienne, toute en subtilité et nuances, dans un repos qui n’est pas de ce monde ».

 

 

Franck-Bailleul-peignantLa maîtrise  du dessin par le peintre-poète Camille Corot, l’utilisation de touches fines et précises pour nous faire imaginer  les nuages de satin au crépuscule, transparents et souples, l’atmosphère de soleils couchants éthérés et l’assimilation poétique émerveille Franck qui  l’associe à la musique de Debussy, Ravel, Fauré..

Très vite, il s’attèle à l’apprentissage des Ciels de Ruysdael et Turner, car c’est cette représentation de l’âme dans le ciel qu’il veut  inscrire sur la toile.

 

 

A partir des années 80 sa vie professionnelle l’amène à parcourir le monde,  ses voyages enrichissent sa palette de couleurs,  l’entraînent à représenter la diversité des formes et des nuances des Ciels.

 

 

Le Chaos 3 bioParfois, il peint l’âme noire, avec des ciels chaotiques, déflagration de couleurs dans un magma sombre et lourd mais où toujours perce la lueur incandescente de la vie.

 

 

 

 

The dream 7 bioD’autres fois, l’âme vagabonde sous des ciels voluptueux, se parant de couleurs chaudes et érotiques. L’âme chaloupe sous un ciel azur, se couvrant de formes suaves fusionnant avec la voûte céleste dans un dream onirique.

 

 

 

L apocalypse spirituelle 7 bioCe n’est qu’à partir de 2012 que le peintre donne à voir dans ses toiles « L’Âme du Ciel ». Des ciels cosmiques où la toile est toute remplie d’une symbolique spirituelle incarnée par la figure du Christ, mais un Christ qui flotte dans l’espace de l’Univers en voyage vers une apocalypse spirituelle ?

 

 

 

 

Les passeurs 150 bioPuis concomitamment, il peint des ciels immenses, vides de toute humanité, laissant place à l’âme du monde,   livrant à l’observateur cette indescriptible sérénité, ce déchaînement de la nature, cet appel irrésistible à l’équilibre, cette représentation parfaite du monde à laquelle aujourd’hui tend le peintre, passeur du monde.

 

 

 

Les passeurs 15 bioSes ciels reflètent la profondeur de l’âme humaine, une âme en recherche, en mouvement, agitée ou apaisée, lumineuse ou sombre. Il devient le peintre de Ciel, qu’il cherche inlassablement, pour tendre vers la perfection, celle de l’esthétique et du sens de notre existence.

Il nous suffit de nous y plonger pour retrouver un sens à notre humanité.

Sa Peinture a cette ambition.

 

 

 

 

Une demeure au charme authentique

 

 

Chateau bioParallèlement, Franck construit sa chimère. Admirateur passionné des arts décoratifs du 17ème et 18ème, apogée du travail manuel des artisans, il entreprend sa quête : retrouver le charme et l’authenticité d’une « folie » du 18ème Français.

Il acquiert en 1994 un pavillon de chasse 17ème en Normandie. En 20 ans il rénove à l’identique du 17/18ème cette habitation : change les dalles, retrouve des boiseries et des fenêtres aux verres soufflés, pose des crémones d’époque  et Int Chateau biodes parquets Versailles rustiques, accroche des tapisseries de l’époque et meuble entièrement le pavillon afin d’atteindre une perfection décorative d’origine qu’il met en valeur à la lueur des bougies. Il ne concède rien à la modernité ; il restitue dans son authenticité l’Esprit 18ème, recherchant  la perfection de l’ART français à l’image de son admiration pour les cartels – expression sublime du travail d’Artisans au sommet de leur savoir – Ébénistes, écaillers de tortue, sculpteurs, bronziers, doreurs, horlogers, céramistes…

 

 

 

cartel bio

 

 

Cette maison ouverte sur la campagne normande est un promontoire idéal pour l’observation permanente des ciels qui nourrissent sa créativité picturale.

 

One thought on “BIOGRAPHIE

Laisser un commentaire